CSLC

CONSEIL SUPÉRIEUR DE LA LIBERTÉ DE COMMUNICATION

Site web Officiel

CAMPAGNE POUR LA CITOYENNETE EN LIGNE

CSLC : la campagne nationale dénommée « Être citoyen en ligne » a touché les départements.

Lancée le 15 mai 2024 à Brazzaville sous le patronage du Président du Conseil supérieur de la liberté de communication, Monsieur Philippe Mvouo, la campagne dénommée « Être citoyen en ligne » s’est poursuivie  dans les différents Chefs-lieux de départements du pays, à savoir, Brazzaville, Pointe-Noire, Loango, Dolisie, Madingou, Sibiti, Kinkala, Djambala,  Owando, Ewo, Ouesso et Impfondo.  En effet, dans la période allant du 21 au 27 mai 2024, les différentes délégations du Conseil supérieur de la liberté de communication, conduites par le vice-président du Conseil, monsieur Jean Pierre Ngoma, madame la Secrétaire-comptable, Isabelle Agnes Nioko et les Hauts conseillers ont sillonné les départements de Brazzaville, Kouilou, Pointe-Noire, Niari, Bouenza, Lékoumou, Pool, Plateaux, Cuvette, Cuvette-Ouest, Sangha et Likouala. Dans ces différents départements, les délégations du Conseil supérieur de la liberté de communication ont eu des rencontres ponctuées d’échanges et débats avec les directeurs départementaux, les responsables des administrations publiques et privées, la force publique, les responsables des ONG, des confessions religieuses, les étudiants et élèves relevant des différents établissements scolaires des villes précitées.  Evoquant l’objet de la campagne, « Être citoyen en ligne », qui consiste entre autres, à sensibiliser les congolaises et congolais à un usage citoyen et responsable de l’internet et des réseaux sociaux, les délégations ont encouragé les internautes et autres usagers des réseaux sociaux, à adopter des comportements nouveaux et responsables dans la publication et le partage de contenus en ligne. En effet, ont-elles martelé, il faut vérifier et réfléchir avant de publier, de partager et de diffuser tout contenu sur internet et les réseaux sociaux. De même qu’elles ont expliqué que cette campagne s’inscrit non seulement  dans le droit fil de l’exécution de l’une de ses missions qui consiste à « veiller à la non diffusion d’informations ne concourant pas à la consolidation de la paix et de l’unité nationale » et « prévenir et réprimer la manipulation par quiconque de l’opinion publique à travers les médias et l’internet », mais aussi à répondre à l’interpellation du Président de la République, Denis Sassou N’Guesso, lorsqu’il déclarait le 28 novembre 2023 devant le Parlement réuni en congrès : « les tentatives  de déstabilisation de notre pays par le biais des réseaux sociaux doivent nous inciter à mieux nous organiser pour une riposte efficace aux assauts récurrents de la désinformation… »

Partageant ces préoccupations de l’Institution de régulation des médias, les participants à ces différentes rencontres ont souhaité voir le pays se doter d’un arsenal juridique efficace susceptible de réprimer et lutter contre les déviances en ligne. 

Délégation de Brazzaville conduite par le Vice-Président du CSLC, Monsieur Jean Pierre NGOMA, au Lycée P.S. Savorgnan DE BRAZZA – Photo de famille

La Secrétaire-Comptable du CSLC, Madame Agnès Isabelle NIOKO  et sa délégation à Owando pour la campagne  » Etre Citoyen en ligne« 

La délégation du CSLC,  conduite par le Directeur de la communication et du monitoring des médias, pour la campagne dite « Etre Citoyen en ligne » à Djambala

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour en haut